Immersion à Takahashi

Takahashi : Ancienne ville industrielle de 30000 âmes, Takahashi est une petite ville du Japon qui souhaite attirer de nouveaux touristes, industries pour se redynamiser. Lors de notre arrivée, les quatre familles d’accueil pour les étudiants attendaient à la gare. Répartis en petits groupes, nous nous sommes plongés dans le quotidien d’une famille japonaise. Les échanges furent nombreux et fructueux, l’expérience a été particulièrement bien vécue des deux côtés. Si la barrière de la langue a parfois posé quelques difficultés, patience, tolérance, ouverture d’esprit et empathie ont permis que tout se passe pour le mieux.

IMG_6539_compressed

Le programme de notre matinée du 31 juillet était minuté entre la réception officielle à la mairie où nous avons notamment été applaudis par l’ensemble des employés de la mairie (situation assez étrange d’ailleurs), les discours, l’échange de cadeaux protocolaires et la pratique avec l’amicale. Nous sommes d’ailleurs arrivés en retard de 15 minutes, le maire ayant dépassé son temps imparti, preuve de l’intérêt du projet pour lui.

Okuran san et Tanaka san nous ont proposé un entrainement de grande qualité. Tanaka san a notamment été tellement apprécié qu’il a été décidé d’aller s’entrainer dans son dojo de la ville de Kurashiki. A l’écoute, souple et bien veillant, les pratiquants (qui pour certains avaient pris leur journée pour venir s’entraîner avec nous) nous ont fait particulièrement bonne impression. Il est dommage que nous n’avons pas pu pousser cette échanger lors du repas du midi avec eux mais programme oblige, il fallait aller au château de Takahashi. Château historique, il fait parti des 12 châteaux japonais originaux, c’est-à-dire jamais détruit et reconstruit comme cela se fait beaucoup au Japon.

IMG_6644_compressed

Le temps file, il est maintenant temps de partir à Fukuoka pour la suite de notre périple !

A bientôt

Antoine

Antoine
Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication avec AMU, j’ai découvert l’aikidô en commençant ma thèse. Cela m’a permis d’atteindre un équilibre sur le plan physique et intellectuel. Notre rencontre avec Chûô m’a donné un aperçu des échanges très intéressants que nous allons pouvoir mettre en place avec les étudiants japonais.

Antoine

Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication avec AMU, j’ai découvert l’aikidô en commençant ma thèse. Cela m’a permis d’atteindre un équilibre sur le plan physique et intellectuel. Notre rencontre avec Chûô m’a donné un aperçu des échanges très intéressants que nous allons pouvoir mettre en place avec les étudiants japonais.

Laisser un commentaire