Poursuite de notre séjour et bientôt de nouvelles rencontres !

Bonjour à tous,

Après les deux jours passés avec les étudiants de Chûô Daigaku, un article va revenir prochainement plus en détails sur ces deux journées.

Nous nous sommes séparés entre plusieurs groupes : ceux qui souhaitaient continuer à visiter Tokyo ou partir à Kamakura, ancienne capitale impériale qui est un peu le lieu de villégiature des tokyoïtes fortunés.

Kamakura
Visite du temple Tsurugaoka Hachimangū et de son musée

A notre arrivée, de bonne heure et de bonne humeur, nous avons entamé notre journée par aller visiter le temple Tsurugaoka Hachimangū dédié à Hachiman.

Lieu hautement symbolique dans cette station balnéaire, la visite du musée du temple fut l’occasion de découvrir certains des trésors nationaux du Japon et notamment d’échanger sur certains écrits historiques japonais pour comprendre la présence importante d’animaux parlant dans le temple.

La visite s’est poursuivie par les jardins du sanctuaire. Plutôt que d’aller à la rencontre de Bouddha, nous avons poursuivi notre périple jusqu’à la presqu’île d’Enoshima. Depuis l’observatoire du Jardin Botanique (pareil quelques éléments sur le jardin et notamment son fondateur), nous avons pu bénéficier d’une magnifique vue sur l’océan Pacifique et sur le Japon (sans avoir la chance de voir Fuji-San).

La journée s’est terminée sur la plage de Kamakura avec le feu d’artifice.

Feux d'artifices Kamakura
Feux d’artifices Kamakura

Pour notre dernière matinée à Tokyo, nous nous sommes rendus dans le musée National de Tokyo pour admirer leur magnifique collection de sabres, armures de samouraïs mais aussi quelques peintures japonaises, œuvres rares à trouver dans les musées du monde entier. Ce musée, situé à proximité du parc Ueno, offre d’intéressants éléments pour comprendre l’histoire et la situation actuelle du Japon avec notamment certains des textes fondateurs, textes non traduits dans le musée et qui restent donc assez obscurs pour les personnes ne lisant pas japonais couramment.  

Au moment où j’écris ces lignes, nous sommes dans le Shinkansen (d’où nous pouvons admirer de magnifiques paysages), le fameux train à grande vitesse japonais en direction de Kyoto et de notre prochaine rencontre : les étudiants de Kyoto-Daigaku !

 

Antoine
Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication avec AMU, j’ai découvert l’aikidô en commençant ma thèse. Cela m’a permis d’atteindre un équilibre sur le plan physique et intellectuel. Notre rencontre avec Chûô m’a donné un aperçu des échanges très intéressants que nous allons pouvoir mettre en place avec les étudiants japonais.

Antoine

Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication avec AMU, j’ai découvert l’aikidô en commençant ma thèse. Cela m’a permis d’atteindre un équilibre sur le plan physique et intellectuel. Notre rencontre avec Chûô m’a donné un aperçu des échanges très intéressants que nous allons pouvoir mettre en place avec les étudiants japonais.

Laisser un commentaire