Premières impressions de notre séjour au Japon

Bonjour à tous !

Enfin arrivés à Tokyo ! Voici un compte-rendu rapide de la journée, notre immersion venant de commencer. Nous vous livrons ainsi nos premiers ressentis sur notre séjour d’étude. Après un vol d’une durée de 10h30 entre Paris et Shanghaï, où nous avons perdu une partie du matériel de dessin de notre artiste Francis, dû au zèle des douaniers chinois, nous avons ensuite pu profiter d’une magnifique vue sur le Japon depuis notre avion, d’où nous avons notamment pu saluer Fuji-san.

Fuji-san

Arrivés à l’aéroport international de Narita, nous avons expérimenté pour la première fois les transports en commun tokyoïtes. Le calme qui règne contraste avec l’ambiance parisienne, à l’aéroport comme dans les espaces publics. Nous sommes installés dans une auberge de jeunesse, très bien desservie par les transports en commun, essentiel à Tokyo. Rappelons que Tokyo est avec 35 millions d’habitants et une superficie de 2 188 km² (versus 105 km² pour la capitale des Lumières) la plus grande mégalopole au monde !

Guest House

Pour bien commencer notre immersion, le gérant de l’auberge nous a indiqué un izakaya traditionnel pour sustenter notre faim et notre soif de découverte. A peine arrivés que nous sommes priés de nous déchausser. L’accueil est mi-figue mi-raisin, le personnel étant surpris de voir « débarquer » 15 étrangers dans un état de fatigue avancé pour couronner le tout. Une fois nos preuves faites (grâce à Gabrielle) que nous ne sommes pas des « gaijin », l’ambiance s’est rapidement réchauffée et nous avons passé une excellente soirée.

Réveil matinal demain pour de nouvelles aventures, notamment la visite du Meiji Jingu.

Antoine
Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication avec AMU, j’ai découvert l’aikidô en commençant ma thèse. Cela m’a permis d’atteindre un équilibre sur le plan physique et intellectuel. Notre rencontre avec Chûô m’a donné un aperçu des échanges très intéressants que nous allons pouvoir mettre en place avec les étudiants japonais.

Antoine

Doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication avec AMU, j’ai découvert l’aikidô en commençant ma thèse. Cela m’a permis d’atteindre un équilibre sur le plan physique et intellectuel. Notre rencontre avec Chûô m’a donné un aperçu des échanges très intéressants que nous allons pouvoir mettre en place avec les étudiants japonais.

Laisser un commentaire